Comment devenir un génie de l'informatique en 2019 ?

  • Icon EN
  • Dutch flag

Croyez-vous au mythe du développeur génie ? Parmi les exemples fréquemment cités, relevons Bill Gates, Steve Wozniak et Elon Musk, qui sont tous connus pour avoir développé leur solution (ou au moins à 80%) seuls. Pour les jeunes passionnés d'informatique, ils ne sont rien de moins que des figures légendaires. 

Ce mythe a commencé à s'effondrer il y a une dizaine d'années, lorsque des personnalités publiques comme Brian Fitzpatrick et Ben Collins-Sussman ont commencé à encourager les développeurs débutants à mettre leur ego de côté et de travailler à fond pour atteindre l'excellence. Regardez leur désormais célèbre discours, prononcé lors de l'événement Google I/O 2009 :

 

Encore aujourd’hui, certaines personnes non-initiées au métier imaginent le programmeur comme une personne isolée chez lui, sachant coder depuis sa plus tendre enfance et préparant la prochaine révolution technologique. La réalité est pourtant tout autre : tout le monde, s’il est passionné et travailleur, peut devenir développeur et créer son propre logiciel, programme, application, solution,…

 

Comment devient-on un "génie" ?

La qualité et le design d’un logiciel/application/site web/... est devenu crucial ces dernières années. Une solution “lourde” et peu intuitive aura tendance à rebuter ses utilisateurs. À contrario, s’il la rend simple et intuitive -ou dans le jargon professionnel ‘User Experience’- cela lui permettra d'accroître son utilisation et sa visibilité.


Les caractéristiques qui définissent les développeurs d'aujourd'hui

ORIENTÉ SOLUTION ORGANISÉ CURIEUX CRÉATIF

 

1 – Il aime résoudre des problèmes complexes et nouveaux :

Être développeur, même si c’est un métier accessible, n’est pas pour autant de tout repos. Il sera souvent confronté à des problèmes complexes et de nouveaux challenges. Il devra sortir des sentiers battus et tenter de nouvelles choses pour relever toujours plus de défis.

 

2 - Il aime organiser son temps :

Afin d’être efficace pendant sa journée de travail, il est primordial de savoir quel rythme fonctionne pour soi. Généralement, un développeur aura des journées différentes les unes des autres, et s’éloignera de la cadence classique des entreprises 8-17h. Alterner l’environnement (bureau, télétravail…), faire des pauses régulièrement, commencer sa journée aux petites heures ou plus tard, s’aérer l’esprit, etc. leur permet de prendre plus de recul sur le code en cours et d’obtenir un résultat final de bien meilleure qualité.

 

3 - Il est curieux :

Afin de durer dans le monde informatique, il est essentiel de cultiver sa curiosité. Il va sans dire que la vitesse d’évolution de ce secteur est très rapide. Le développeur devra constamment se mettre à jour et être suffisamment curieux que pour s’informer des avancées et nouveautés.

 

4 - Il est débrouillard :

La débrouillardise, la créativité, l’imagination … autant de qualités à avoir pour savoir trouver des solutions et créer de nouveaux moyens de résolution. Le développeur doit en être doté ou les cultiver afin de pouvoir exercer convenablement son métier.

training-5

L’importance de la formation :

La formation est tout simplement essentielle au métier de développeur. Avant de pouvoir exceller dans un domaine, il faut se former tout au long de sa carrière. Et si la pratique est importante, avoir des bases solides l’est tout autant.

Pour les formations, plusieurs choix sont possibles : se former via une école (classique, université, ou encore de type Le Wagon ou Be Code), sur internet ou via des entreprises comme onepoint qui proposent leur propre formation certifiante.

 

Le métier en 2019 :

Le métier de développeur est compétitif et pour pouvoir se démarquer sur le marché du travail, il sera stratégique de maîtriser plusieurs points :

VEILLE TECHNOLOGIQUE MAITRISE DE L'ANGLAIS CONNAISSANCE D'AUTRES LANGAGES DE PROGRAMMATION

 

1 - La veille technologique :

Dans un métier où tout change en permanence, savoir effectuer une veille technologique quotidienne et se tenir informé de chaque nouveauté ou mise à jour est essentiel afin de toujours conserver une longueur d’avance et de se démarquer.

 

2 - L’anglais :

Connaître l’anglais est presque un pré-requis à l’heure actuelle. Que ce soit pour la veille, pour discuter sur des forums, trouver des informations pertinentes et complètes, l’anglais est souvent la langue véhiculaire dans les sociétés en Belgique.

 

3 - Connaître plusieurs langages de programmation :

Il ne faut pas forcément les maîtriser autant que votre langage de prédilection, mais connaître dans les grandes lignes plusieurs langages de programmation sera un atout de taille pour exercer pleinement votre activité. Être polyvalent vous sera toujours utile selon vos projets ou missions.

 

Le gap entre offre et demande

Le métier de développeur n’est pas suffisamment choisi par les jeunes talents, alors que les besoins dans ce domaine ne cessent de croître. Se former à ce métier c’est donc aussi miser sur un marché d’emploi qui compte beaucoup d’opportunités et de demande.

 

Prochaine étape : trouver la bonne entreprise

Découvre cette plateforme belge où il te suffit de lister et d'évaluer tes compétences, puis de laisser l'outil filtrer les entreprises et te proposer une liste de celles qui correspondent à tes ambitions. Tu peux rester anonyme et avoir un contrôle total sur les entreprises qui peuvent te contacter. Pas besoin non plus de mettre à jour et de télécharger ton CV !

Découvrir le nouvel outil pour les développeurs


Nicolas Christidis

Ecrit par Nicolas Christidis

Nico is a true people leader and a talent whisperer. Has been in recruitment since before you could say “1999." After work, you will see him cheering for AS Saint-Étienne or on a tatami mat practising martial arts.